LES PHOTOS
Retrouvez toutes les photos de la vie de l'école.
LOGEMENTS
ÉTUDIANTS
ANNUAIRE
BOUTIQUE

A très vite ...







Apéro du 22 Juin 2017

Le prochain apéro AEL, c'est le 22 juin à 19h30 au Terminus (2, place Caire - Marseille 12ème) ... bonne excuse pour fêter l'été !!!

Un nouveau diner-débat cette semaine !

1Lundi dernier, le réfectoire des professeurs de l’école a , une nouvelle fois, accueilli une vingtaine de lycéens autour d’ Hélène CAPUTO (Promo 2006) de l’agence Rémi Marciano, Yann JUSSERAND (Promo 1987) de l’agence TANGRAM, Jean-Michel BERT (Promo 978)de l’agence JM.Bert architecte et Yannick NOBILE, président de l'association des anciens élèves de l'école d'Architecture de Marseille pour notre dîner-débat consacré aux métiers de l’architecture et du design.

Les parcours professionnels sont parfois liés à des anecdotes. Yann JUSSERAND en a fait l’expérience. Alors qu’il se destine à un BTS de commerce international, il visite un établissement proposant des BTS, et le trouve un peu trop à l’étroit. De là lui vient l’idée qu’il faudrait repenser l’espace de cet établissement et sa vocation pour l’architecture.
Deux heures trente de discussion nécessaires pour éclairer les élèves sur la réalité de cette profession règlementée, lever quelques interrogations légitimes… L’architecture est-elle un domaine artistique ? Comment se répartissent les appels d’offre ? Est-il possible de concilier le métier d’architecte et celui de designer ? Lever quelques inquiétudes –Comment passer le cap de la première commande ? Comment faire face à la précarité de la profession ? Le cahier des charges freine-t-il l’innovation ?... et retenir enfin que dans ce domaine aussi, le hasard se provoque, que le manque de relationnel n’est pas si rédhibitoire pour réussir.

 2

Certains élèves étaient déjà bien informés sur le métier. Cette soirée très interactive leur aura permis de parfaire leurs connaissances, au contact de professionnels de longue expérience, et de plus jeunes qui n’ont que trois ou quatre années d’expérience mais déjà beaucoup de responsabilités dans le métier. Ils ont ont pu prendre conscience que le statut de salarié assure dans un premier temps une stabilité de vie, tout en permettant de présenter en parallèle des concours, notamment le très convoité « architecte en chef des monuments historiques », l’occasion d’exprimer sa créativité.


News


Apéro du 22 Juin 2017
Un nouveau diner-débat cette semaine !
GALA FONDS LACORDAIRE VILLA GABY